jeudi 11 janvier 2018

Pétition

Chers amis,
Le gouvernement s'en prend encore une fois aux automobilistes. En baissant la limitation de vitesse à 80 km/h, il leur assène un nouveau coup après la hausse des carburants, le nouveau contrôle technique et l'inflation du coût des PV.

Marine Le Pen et le Front National ont décidé de réagir en lançant une pétition. La vidéo de Marine, annonçant notre action a déjà été vue plus de 600.000 fois sur Facebook en moins d'une journée, ce qui est un record. Le lien Facebook vers cette vidéo est le suivant :https://www.facebook.com/MarineLePen/videos/2023906214292359/ . Relayez-là le plus largement possible

Nous devons tous ensemble faire de cette pétition un succès retentissant!
Pour cela, imprimez le tract ci-dessous pour récolter des signatures.

jeudi 4 janvier 2018

Galette des rois

La galette des rois aura lieu le 21 janvier, 
petite salle de Robien, 
place Octave Brilleaud 

à St BRIEUC 22000.


lundi 1 janvier 2018

MEILLEURS VŒUX

MEILLEURS VŒUX !
« Mesdames, Messieurs, chers amis,

Je vous souhaite une heureuse année 2018, pour vous et vos proches. Je forme des vœux pour que notre cher pays retrouve son indépendance, sa puissance, la paix et la croissance. Cette nouvelle année sera celle de la refondation où, tous ensemble, nous bâtirons ce nouveau Front pour porter le projet de gouvernement qui redressera la France... » Voir la suite des vœux de Marine Le Pen

mardi 5 décembre 2017

Le député des Côtes d'Armor Hervé Berville (LREM) découvre en direct ce qu’est la « prime de Noël »


Le député Hervé Berville (LREM) découvre en direct ce qu’est la « prime de Noël »


Le député (LaRem) Hervé Berville était pour la première fois l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi sur BFMTV et RMC. Interrogé sur la reconduction de la prime de Noël, l’élu des Côtes-d’Armor assure d’abord ne pas en percevoir. « Pas vous, mais les Français?« , lui rétorque alors Jean-Jacques Bourdin. « Je n’ai pas d’informations sur ce sujet (…) Je pense qu’elle sera reconduite« , conclut Hervé Berville.


vendredi 17 novembre 2017

Deux hommes s'introduisent dans le Carmel de Verdun et exhortent les sœurs à se convertir à l'islam

FAIT DIVERS. Le Carmel de Verdun a été victime la semaine dernière d'une intrusion d'islamistes, relate L'Est Républicain vendredi 17 novembre.
Les deux hommes seront jugés en avril prochain.

Les faits se sont déroulés le 10 novembre dernier. Au moment de l'office des vêpres, deux individus d'une trentaine d'années, barbus et en jeans basket, se sont présentés à l'accueil du Carmel de Verdun (Meuse), rapporte jeudi 16 novembre L'Est Républicain. "Ils ont demandé (à la sœur à l'accueil, ndlr), s'ils pouvaient aller dans la chapelle. Elle a dit oui", explique l'évêque de Verdun, Mgr Gusching.


Une fois dans la chapelle, "ils ont prié en arabe pendant les vêpres", poursuit l'homme de foi. "Ils se sont présentés comme des annonciateurs et leur ont dit : si vous ne vous convertissez pas, vous irez en enfer". L'un d'eux "aurait rédigé les mots 'Allah Akbar' sur le livre d'or de l'église", selon le procureur de la République de Verdun Guillaume Dupont. Puis, ils sont repartis "en remerciant la sœur pour son accueil", précise l'évêque.

JUGÉS LE 28 AVRIL PROCHAIN

Un incident qui fait automatiquement penser à l'attentat de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray du 26 juillet 2016. Fort heureusement, il n'en est rien. Les deux hommes n'ont pas usé de violences envers les sœurs et "aucun lien avec le terrorisme islamiste n'a été démontré", écrit le quotidien. 

Les deux hommes ont tout de même été interpellés à Verdun le lendemain et placés en garde à vue avant d'être déférés deux jours plus tard. Placés sous contrôle judiciaire, ils ont été libérés et seront jugés par le tribunal correctionnel de Verdun le 28 avril 2018. Tous les deux encourent une peine de trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.

L'IMAM DE VERDUN CONDAMNE FERMEMENT L'INCIDENT 

Selon l'imam de Verdun, Abdelkrim Aïtelkaid, "le plus jeune s'est converti il y a deux ou trois mois". Les deux hommes sont venus un jour à la mosquée "et ne se sont pas comportés normalement. Ce jour-là, je n'étais pas là, mais la communauté les a un peu arrêtés et mis dehors", explique-t-il, précisant être allé voir par la suite le plus jeune "pour lui expliquer que ce n'est pas comme ça que l'on fait". 

L'imam a par ailleurs condamné leur intrusion dans le Carmel de Verdun. "Ça ne se fait pas de faire ça. Ce n'est pas normal. On ne va pas violer la sacralité d'un lieu de culte", s'insurge-t-il, assurant qu'il irait voir "prochainement voir les sœurs et l'évêque".