lundi 5 juin 2017

Comoriens. L’entourage de Macron reconnaît la "plaisanterie pas très heureuse"

Comoriens. L’entourage de Macron reconnaît la "plaisanterie pas très heureuse"

De passage cette semaine dans le Morbihan, Emmanuel Macron a fait un véritable "carton" auprès de la population, des élus et des professionnels. Le style du Président détonne et impulse une vraie fraîcheur. Une fausse note, tout de même, passée dans un premier temps inaperçue mais qui commence à faire un peu de bruit : une blague sur les Comoriens au goût douteux lâchée lors de la visite au Cross d’Etel, dans le Morbihan.
On a beau être un pro de la communication et maîtriser parfaitement son image, la faute de carre est toujours possible. Lors de sa visite dans le Morbihan, Emmanuel Macron a multiplié les actions remarquables et remarquées. À Vannes, le Président s’est rendu au domicile d’un enfant handicapé pour un tête à tête, à l’abri des regards.
À Lorient (Morbihan), des lycéens facétieux ont fait signer un mot d’absence au Président de la République Emmanuel Macron pour expliquer leur retard en cours. Là encore, un gros carton !
Et puis, il y a une scène, passée un peu plus inaperçue et qui fait un peu désordre. C’était le 2 juin, au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Atlantique (Cross), à Etel dans le Morbihan. Emmanuel Macron se fait présenter les activités du Cross par un responsable du site. Et lorsque ce dernier évoque les kwassa-kwassas, des petits canots de pêche, le Président répond : "Mais le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien ! (Rire) C’est différent."
Une scène filmée par notre reporter sur place et que l’on peut revoir dans cette vidéo.
En voulant faire un bon mot, spécialité de quelques-uns de ses prédécesseurs, Emmnanuel Macron n’imaginait sans doute pas que cette « blague » prendrait de l’importance. À une époque où tout se filme et tout se commente, les réseaux sociaux se sont rapidement emparés de cette sortie de… mer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire